Une enceinte pour le faubourg

Dans le N° 68 du Bulletin de la Société d’archéologie et d’histoire du Tonnerrois (BSAHT) sorti en mars 2018, j’ai publié un article sur l’enceinte du faubourg de Bourgberault. Je ne vais donc pas publier ici l’intégralité de cet article, seulement une partie des pièces d’archives.

Bourgberault (la rue du Général Campenon actuelle) s’étale en longueur vers le nord-ouest, protégé naturellement au nord-est par le bief de l’Armançon et au sud-ouest par les roches escarpées depuis la colline de Saint-Pierre jusqu’à Vauchèvre, lieu-dit marquant alors sa limite. Dans les années 1570, la population de ce faubourg très ancien représente 18 à 19 % de la population de la ville, non compris les métairies et écarts. Les années 1574 à 1576 voient se déployer la cinquième guerre de religion. Dès 1575, les menaces s’intensifient et c’est dans ces circonstances que, enfin, le corps de ville se préoccupe des murailles de Bourgberault. L’article décrit ce qui existait auparavant, le contexte de cette décision, la description des ouvrages à construire et le déroulement des opérations.

Nous sommes ici dans le cadre de travaux publics urbains dont cet article est une bonne illustration. Les choses s’enchaînent de manière habituelle : décision, visite des lieux, financement, toisé, devis et marchés[1]. Le 22 décembre 1576 un nouveau procès-verbal de visitation est signé par trois maîtres maçons jurés[2]. Au total ce sont 337 toises de murs à construire ou reconstruire en y ajoutant de nouvelles tours. Ces 337 toises de murailles (660,40 m) d’une hauteur de 16 pieds (5,20 m) donnent près de 900 toises carrées[3]. On élèvera aussi huit tours nouvelles.

Il est temps car fin décembre, Condé ­— prince protestant — et son allié Jean Casimir — prince Palatin — entrent finalement en France avec une armée de vingt-cinq mille hommes, et le duc d’Alençon confirme ses engagements à la tête des Malcontents. Les armées ne sont pas si loin et grondent… Le 2 février 1576, Tonnerre organise guet et garde des portes. Dès le 5 février, a lieu l’adjudication de la première tranche de travaux. Deux autres adjudications lui font suite : les 13 février et 11 mars 1576.

Les procès verbaux et adjudications décrivent trois lieux subdivisés en cinq tranches de travaux : de l’église Saint-Pierre aux Roches, le long de la rivière en deux parties et du côté de Vauchèvre et Junay avec une nouvelle porte. Il y eut seulement cinq enchérisseurs pour six enchères. Qui sont-ils ? Trois demeurent dans le faubourg : Berthin Bouldrey sergent, Regnault Tuot boulanger et Blaise Mandame marchand drapier. Les autres habitent rue Dame Nicole et rue Jehan Garnier : Pierre Garnier marchand et Mathieu Gregoire Me maçon. A chaque enchère, trois hommes seulement s’affrontent sauf pour la porte où ils ne sont que deux, Blaise Mandame et Pierre Garnier, les plus riches et qui, du reste, emportent tous les marchés, trois chacun. Tous deux ont été échevins et même receveur pour Mandame. Des personnages influents et entreprenants. Mandame emporte 1 875 livres tournois de marché et Garnier 3 063 Lt. Les preneurs seront payés « en besongnant et pro rata de la besongne », en respectant les délais de construction. Le coût total s’élève à 4 938 livres tournois à étaler sur trois ans et à payer par les habitants ou propriétaires du faubourg.

Quelques illustrations

dessin vers 1600

 

 

 

 

 

 

 

Duviert, 1609

 

plan de 1700 (SAHT)

 

Même si la représentation du Mont-Bellant est un peu bizarre, on voit sur la gravure de Duviert, datée de 1609, le mur partant de Saint-Pierre avec deux tours, ainsi que la muraille le long du bief en Bourgberault. Un autre dessin plus ancien du feu musée de Tonnerre, proche de celui de Duviert, montre la même chose, ainsi que le plan de 1700 (SAHT). D’après la description et le tracé du plan, l’enceinte entre Saint-Pierre et les roches semble suivre le tracé de l’actuel chemin des Roches.

 

Tentative de cartographie

Légende :

  • En rouge : enceinte de la ville
  • En bleu : nouvelle enceinte de Bourgberault
  • En bleu et pointillés : ancienne enceinte du faubourg à réparer
  • En noir : les roches abruptes

 

Voici donc la transcription de l’intégralité de ces adjudications au moins offrant pour ceux que cela intéresserait. Mon étude étant bien superficielle, il y a encore beaucoup à en tirer. On pourrait faire une étude cartographique en se fondant sur les données chiffrées de ces actes, ou encore aller sur le terrain pour mieux saisir des descriptions parfois absconses.

Bref, bonne lecture.

 

Archives

___________

 

Adjudication du 5 février 1576 

Dimanche, assemblée devant Nicolas Jazu lieutenant particulier au bailliage de Tonnerre, les échevins, Me Claude Jazu licencié es loix advocat, Estienne Girardin, Estienne Garnier, Estienne Mathieu, et maistre Jehan Souplette procureur et receveur de ladicte ville / Lesquelz nous ont dict que suyvant l’advis et deliberation des habitans demourans en Bourgberault et aultres y ayans maisons et heritages, tenue par devant nous le 8e jour de juillet 1575 dernier, ilz avoient faict veoir et visiter le circuit de l’ancienne fermeté et closture dudict Bourgberault depuis le coing du chasteau jusques à la perriere de Vauchievre, et de ladicte perriere retournant selon la riviere jusques au coing de la muraille des tanneries, toiser et montrer les reparations de ladicte ancienne fermeté ruynees et demolyes par faulte d’estre couvertes et reparees depuis longtemps / Et par la visitation et mesurage faict par Nicolas Monnard, Mathieu Gregoire et Jehan Boullon Mes maçons jurez en ceste ville de Tonnerre, elleuz et nommez par ladicte deliberation, et le rapport par escript qu’ilz en ont presentement rapporté et affirme contenir visite selon que cy apres il est escript il sera … et estoit necessaire en brief pourveoir ausd. reparations / Et que à cest effect avoient lesd. eschevins faict publier la delivrance d’icelle estre à faire au rabbaiz ce jourd’huy, lieu et heure par devant nous, par publications faictes aux prosnes des eglises parochialles de ceste ville, nous requerons procedder à ladicte delivranve au plus descroissant pour faire lesdictes reparations / S’ensuyvent (répète le rapport du 22 décembre 1575 (AM EE 1) :

A Scaveoir :

Premierement faire la muraille depuis le coing de la fermetté du chasteau du cousté du Pastillot sur le dessus de la fosse tirant directement au coing du jardin qui fut à feu Jehan Guyon appellé le Jardin du bailly, delaissant entre les terres du Pastillot et ladicte muraille le fossé de largeur de la roche jusques au tort [détour]

– et en l’endroict dudict jardin Guyon faire une tour qui aura dedans œuvre dix piedz et faire en ladicte tour quatre cannonieres de pierre de taille bonnes et convenables par le hault

– de ladicte tour se continuera lad. muraille directement au coing du jardin de Jehan Berthelot selon le tort des terres des jardins estans sur ladicte fosse, delaissant entre la roche et jardin dud. ferrognier [ferron ou ferronnier : forgeron, maréchal] et ladicte muraille le fossé de largeur comme dessus

– Au coing duquel jardin Berthelot se fera une aultre tour pour battre selon le flanc de lad. muraille et fossé, et quatre canonnieres que l’on fera de pierre de taille comme dessus et par le hault seullement

– Et de ladicte tour se continuera ladicte muraille à retourner directement aux Roches joignans la vigne de la Trippe

– En laquelle muraille se fera une attente de poterne pour quand besoing sera curer le fossé

– Se fera en ladicte muraille cannonieres de pierre de taille bonnes et convenables et distantes l’une de l’aultre de deux toises

– Sera ladicte muraille d’espesseur par le bas de troys piedz et demy et de haulteur de seize piedz, et revenant à troys piedz en hault,

– Sera tenu le preneur tirer la pierre pour faire icelles murailles dedans la commune qui servira de fossé entre ledict jardin Guyot et l’endroict auquel sera assis le fond et plant desdictes murailles et tours, à fin de le curer et faire creux et profond

 

Délivrance

Et apres publication faicte de la delivrance de ladicte muraille cy dessus, à la charge de la rendre parfaicte dedans ung an, faire toutes curees et oster les destrappes, sera le preneur payé en besongnant et pro rata de la besongne par les habitans et ayans heritages au dedans dudict Bourgberault, jusques au circuit de la porte / Ledict pan de muraille a esté mis au rabbaiz par Pierre Garnier marchant bourgeois duddict Tonnerre à six livres la toise / Par Regnault Tuot aussi bourgeoys dudict Tonnerre à cent dix solz tournois / Par Blaise Mandame aussi bourgeois dudict Tonnerre à cent solz / Par ledict Tuot à quatre livres quinze sols tournois / Par ledict Garnier à quatre livres dix sols tz, à luy delivré apres plusieurs publications faictes et que personne n’a voulu descroistre

[Donc pour Pierre Garnier à 4 livres 10 sols tournois]

Seront tenuz les habitans dud. Bourberault et aultres y ayans des heritages faire curer le chemyn tirant de la rue jusques au coing du circuyt dudict sainct Pierre pour y mener à charrette les matieres pour faire lesdictes murailles,

– laquelle a de longueur par fond en tout soixante quinze toises, et en haulteur seize piedz, revenant à 200 toises carrée qui reviennent à 900 L.t.

Et pour lesd. deux tours à faire audict pan qui reviennent à 10 toises à ladicte raison de 45 L. La delivrance entiere dudict pan revenant à 945 L.t.

 

Adjudication du 12 février 1576 [le numérotage vient de moi pour plus de compréhension]

1er marché

Ledict jour de dimanche 12e desdictz moys et an, heure de midy en l’auditoire dudict bailliage apres le son de la cloche par troys diverses foys, lesdictz eschevins comparans par lesdictz Garnier, Dongoys et Souplette ont dict avoir faict publier la delivrance desdictes murailles cy apres aux prosnes des eglises parochialles / Et suyvant leur requeste a esté les publications d’icelle faicte et decleree à haulte et intelligible voix par le greffier de ceste court / pour laquelle a esté le pan de muraille à faire de la poincte de la muraille publiee comme s’ensuyt :

– 1- De la poincte de la muraille des Tanneries se fera troys arcs sur la riviere pour tirer directement au jardin de Jehan Leclerc seigneur de l’Isle, lesquelz arcs seront garniz de barreaulx de fer, l’ung desquelz se levera quant besoing sera

– Sera la muraille assise sur lesd arcs d’espesseur par le pied de la haulteur d’iceulx et de cinq piedz, et par le hault deux piedz et demy en forme d’avant mur, auquel seront faictes canonnieres de pierre de taille pour battre sur le cours de l’eaue

– 2-  au dedans dudict Leclerc se fera une tour pour battre selon ladicte riviere et le plant de muraille qui se fera directement aux molins

– Au milieu du pan de muraille qui se fera depuis ladicte tour jusques ausdictz molins se fera une aultre tour laquelle et la preceddente seront de profondité dedans œuvre de huict piedz

– Et au bout des grandz molins se fera une aultre tour de profondité dedans œuvre pour battre selon ledict pan de muraille et le dessoubz desdictz grandz molins de dix piedz

– Et si le meusnier ne veult oster son petit molin fera à ses despens les ouvertures pour passer l’eaue d’icelluy

– Seront lesdictz pans de murailles et tours garnies de canonnieres es lieux commodes faictes de pierre de taille et tant que requis sera

– Lad. muraille a de longueur en tout 76 toises (et non 78 comme compté en juillet)

Debvra le preneur faire troys sieges de latrines en l’avant mur[4] sur ladicte riviere

 

Délivrance : Apres laquelle publication a esté mis au rabbaiz à la charge de rendre ladicte muraille parfaicte dedans deux an, couvrir ladicte muraille de lesve, et de payer par lesdictz habitans et ayans heritages audict Bourgberault, jusques à ladicte porte en besongnant et pro rata de la besongne / par Berthin Bouldrey à huict livres la toise / Par Blaise Mandame à sept livres dix solz tournois / Par Mathieu Gregoire maçon à sept livre / Par ledict Mandame à six livres 15 solz / Par ledict Gregoire à six livres dix sols tz / Et par led. Mandame à six livres, à luy delivré apres que personne n’a voulu descroistre ladicte mise

– Elle revient à deux cens toises (201 toises carrées de mur) pour lesquelles convient payer audict Mandame dernier descroissant à ladicte raison de six livres, le tout la somme de douze cens six livres / Et pour les troys tours à faire audict pan qui reviennent à vingt toises, six vingt livres tournois [120 L.t.], la somme entiere de ladicte delivrance revenant à treize cens vingt six livres tz

2e marché

Ce faict a esté publié l’aultre pan de muraille à faire depuis lesdictz molins jusques à la tour où demeure Marechault et comme s’ensuyt :

1- Entre les grandz molins et le coing du pan de muraille tirant selon le cours de l’eaue à la porte de sainct Anthoine se fera la muraille selon la plate forme de terre en travers tirant directement du coing desdictz grandz molins audict pan de muraille

– Sera le meusnier tenu fermer de muraille le dessoubz desdictz grands molins jusques au planché d’iceulx

2- Le pan de ladicte muraille tirant selon led. cours d’eaue sera le gros mur reparé jusques à la tour en laquelle demeure Estienne Marechault, tant dedans que dehors, haulser l’avant mur de la haulteur de six piedz et y faire canonnieres es lieulx et endroictz necessaires

3- La porte de sainct Anthoine sera muree et la murant y sera faict ung canal pour distiller [permettre un écoulement] l’eaue de la rue et desd. murailles audict cours d’eaue

– Ladicte muraille est de longueur de quatre vingt deux toises

– Lesdictes murailles à faire depuis ladicte poincte de la muraille des tanneryes jusques ausdictz grandz molins et attenant d’iceulx seront d’espesseur par le pied et plant de cinq piedz, et par le dessus l’avant mur d’un pied et demy, lequel avant mur sera de haulteur de cinq piedz, et le tout desdictes murailles de haulteur de seize piedz comme dict est

– Seront toutes lesd murailles neufves et avant murs reparez, couvertz de lesves faictz à chaulx et greve [gravier]

Delivrance

Apres publication a esté mis au rabbaiz par : Pierre Garnier bourgeoys dudict Tonnerre à quatre livres / Par ledict Gregoire maçon à soixante et quinze solz tz / Par ledict Garnier à soixante et dix solz / Par ledict Mandame, à soixante cinq solz,

à luy delivré pour cause que personne n’a voulu descroistre.

– Lequel pan de muraille se trouve de quatre vingtz douze toises et rendu à ladicte raison de soixante cinq livres à deux cens quatre vingtz dix neuf livres tz [ils ne comptent qu’une hauteur de 6,73 pieds car ils réparent : 82 t x 6 = 492 p x 6,73 = 3312 divisés par 36 = 92 toises carré]

 

Adjudication du 11 mars 1576

Et le dimanche onziesme jour de mars audict an cinq cens soixante et seize, par devant nous Pierre Turreau licencié es loix lieutenant general au bailliage dudict Tonnerre et lesdictz eschevins comparans par lesd. Jazu, Girardin, Garnier, Dongoys, Mathieu et Souplette eschevins, en l’auditoir dudict bailliage isseue du sermon / Ont dict avoir faict publier la delivrance desdictesmurailles restans à faire cy apres declarees estre à delivrer ce jourd’huy et declaree par nous greffier comme s’ensuyt :

1- Faire la muraille depuis la Roche de Vauchievre au dessoubz des vignes derriere la maison et jardin de Didier Regnard et aultres jusques à la rue

2- Selon ladicte rue tirant à Junay et audict Vauchievre faire une porte, les escarriz de laquelle seront de pierre de taille[5]

– En lad. porte se feront guesnes et ouvertures de pont leviz et huys d’une baculle [pont-levis]

– Avec la retraicte d’une grille et canonnieres es lieulx requis et necessaires aussi de pierre de taille

3- Et d’une part et d’aultre une tour de largeur et longueur dedans œuvre de huict piedz hors la muraille

– Ladicte muraille a de longueur vingt quatre toises

4- Depuis la tour de ladicte porte continuer ladicte muraille jusques à la riviere et cours de l’eaue directement,

5- selon laquelle eaue se fera une tour hors ladicte muraille de largeur et longueur dedans œuvre de dix piedz pour battre selon ladicte muraille et celle qui se fera selon lad. eaue

– Ladicte muraille a de longueur quinze toises

6- De ladicte tour continuer ladicte muraille jusques à la tour en laquelle demoure Estienne Marechault et selon le cours de ladicte riviere et eaue,

7- et au millieu faire une tour de largeur et longueur dedans œuvre de six piedz pour battre selon ladicte muraille et es endroictz desd. tours et muraille faire canonnieres de pierre de taille en distance l’une de l’aultre de deux toises

– Seront toutes lesdictes murailles d’espesseur de cinq piedz par bas et d’ung pied et demy pour l’avant mur, et de haulteur de seize piedz comprins ledict avant mur qui sera de haulteur de cinq piedz

– Lad. muraille a de longueur cinquante quatre toises

8- Faire la porte de boys dudict Bourgberault, la ferrer et fermer à clef tant es guichetz que grandes portes doubles et delivrer les clez ausdictz eschevins

Delivrance 

Apres laquelle publication toutes lesd. murailles ont esté mises au rabbaiz / Par Blaise Mandame à huict livres tournois la toise / Par Berthin Bouldrey à sept livres dix solz / Par ledict Mandame à sept livres / Et par Pierre Garnier bourgeoys et marchant de Tonnerre à six livres la toise, à luy delivré pour ce que personne n’a voulu descroistre sur sa mise / Sera payé ledict Garnier de ladicte besongne en besongnant et pro rata / Parfera icelle besongne dedans troys ans prochains

– Toutes lesd. murailles estans de quatre vingt quatorze toises par fond, revenant à lad. raison de seize piedz [de hauteur] à deux cens quarante huict toises [en fait 250], et pour le payement d’icelle à lad. raison six livres tz la toise, à quatorze cens quatre vingt huict livres tournois (1 488 L.t.) / Et pour la tour à faire au coing de l’eaue qui sera de cinq toises à trente livres tz. La somme entiere de la presente delivrance revenant à quinze cens dix huict livres (1 518 L.t.).

Et quant à ladicte porte et tour attenant à rendre faicte dedans troys ans ont esté mises au rabbaiz par ledict Garnier à huict cens livres tournois / Par ledict Mandame à sept cens livres / Et par ledict Garnier à six cens livres, à luy delivré pour ce que personne n’a voulu descroistre sur sa mise

Sera le pont de pierre sur le cours de l’eaue abbatu et remis au dessoubz des fossez de ladicte fermetté pour tirer dudict pont selon led. fossé à ladicte porte qui se fera sur lad. rue tirant à Junay et Vauchievre / Ledict pont à faire comme dessus a esté mis au rabbaiz par ledict Mandame à quatre cens livres / Par ledict Regnault Tuot à troys cens livres / Par ledict Garnier à deux cens qoixante et quinze livres / Et par ledict Mandame à deux cens cinquante livres, à luy delivré pour ce que personne n’a voulu descroistre

– Toutes lesquelles sommes declarees es delivrances cy dessus particulierement faictes revenans à la somme de quatre mil neuf cens trente huict livres tournoys, et desquelles delivrances à nous ausdictz eschevins ce requerans octroyer ces presentes lectres pour leur bailler et servyr ce que de raison / Faict les an et jours que dessus

Signé Petitjehan qui a reçu 22 s 6 d pour ces actes (Tonnerre, AM, EE 1)

 

 

 

__________________________________

[1] Voir ici : https://tonnerrehistoire.wordpress.com/category/vie-de-la-cite/travaux-publics-urbains/

[2] Tonnerre, AM, EE 1, procès verbal non signé.

[3] 1 toise = 1,9596 m ; 1 pied = 0,3266. Pour trouver le toisage on pose L x H / 6 car il y a six pieds dans une toise ; on peut aussi poser (L x 6) x 16 / 36 car une toise carrée = 36 pds. C’est ce toisage qui est utilisé pour l’estimation du coût.

[4] Avant-mur : Il s’agit d’un mur bas de première défense établi en avant de la muraille principale ; idéal pour y installer de l’artillerie par exemple (Robert Biton)… mais aussi des latrines, et l’on comprend que le rapport au corps et à ses déjections n’étant pas le même que le nôtre, on se soulageait à plusieurs.

[5] Escarri : gros bloc quadrangulaire marquanr les angles (R. Biton), ici de pierre de taille.

 

__________________________________

2018 © Tonnerre Histoire. Tous droits réservés pour tous pays.